Voitures à moteur diesel : par catégorie, quels modèles choisir en 2024 ? - Auto Journal (2024)

Remettons l’église au milieu du village : l’interdiction des diesels en Crit’Air 2 (les diesels récents) n’interviendra pas avant le 1er janvier 2028, et seulement dans les agglomérations de Lyon, Strasbourg et Montpellier, deux ans plus tard à Grenoble. Ailleurs, aucune date n’est fixée à ce jour. Autrement dit, vous avez largement le temps de rouler au mazout sans être empêché d’entrer dans aucune ville par les ZFE. Mais pourquoi choisir le diesel, alors que certaines marques le délaissent et qu’il est montré du doigt comme un mauvais élève en pollution ?

Parce qu’il reste, encore aujourd’hui, meilleur en consommation, en coût et en émissions de CO2 que les essence, même hybrides ou hybrides rechargeables, sur les longs trajets autoroutiers. Et pour cause : le conducteur lève peu le pied sur autoroute, n’occasionne donc pas de recharge de batterie et se prive de l’aide électrique assez rapidement.

Pour ceux qui font souvent de longs parcours autoroutiers, traditionnellement ceux appelés “gros rouleurs”, le choix du diesel demeure ainsi tout à fait pertinent. Ne reste qu’à choisir le modèle : c’est l’objet de ce dossier, catégorie par catégorie.

Voitures diesel : quelles citadines choisir ?

Renault Clio Blue dCi 100 Evolution : 22 200 €

  • Nos mesures
  • Moteur : 4 cyl. en ligne diesel, 1461 cm3
  • Puissance : 100 ch à 3750 tr/mn
  • Couple : 260 Nm à 1750 tr/mn
  • Boîte : manuelle, 6 rapports
  • L/l/h/emp. : 4,05/1,80/1,44/2,59 m
  • 0 à 100 km/h : 10,8 s
  • V. max. : 177 km/h
  • Conso moy. : 5 l/100 km
  • Rejets CO2 : 109 g/km
  • Malus : 0 €

Autrefois très disputée, la catégorie des citadines diesel se voit aujourd’hui réduite à peau de chagrin. Seule la Clio va y rester de manière pérenne, alors que l’actuelle Citroën C3 encore disponible va être remplacée au printemps 2024.
Les Polo, Ibiza, Fabia, Fiesta, Corsa, i20, Rio, Yaris, Micra, etc., ont toutes abandonné le mazout, qu’elles proposaient pourtant auparavant, parfois jusqu’à récemment.
Pour autant, la Clio diesel n’est pas seulement un choix par défaut : elle montre un excellent compromis entre confort et comportement routier, meilleur que toutes ses rivales lorsqu’elles existaient en diesel.
De plus, bien que cette gentille citadine de 100 ch n’ait évidemment aucune prétention sportive, son couple élevé (260 Nm) par rapport au poids contenu (1220 kg) permet des relances toujours faciles, même sur autoroute.
Le tout avec une consommation plus que maîtrisée : nous avons mesuré 5 l en moyenne et 5 l/100 km également sur autoroute, là où une Toyota Yaris hybride demande 0,5 l de plus.
Dommage, en revanche, que Renault ne propose cette Clio diesel qu’avec la finition d’entrée de gamme Evolution, qui limite les équipements et va jusqu’à influer sur la présentation intérieure.
La Clio diesel doit donc se contenter de plastiques durs sur sa planche de bord (les finitions supérieures ont droit à des plastiques moussés) et d’un écran central de 7 pouces (9,3 pouces en haut de gamme). Ceci entraîne toutefois une bonne nouvelle : le tarif reste raisonnable à 22 200 €, et en plus il n’y a aucun malus !

Et aussi : la Citroën C3 BlueHDi 100 Plus (23 100 €)

C’est la seule alternative directe restant à la Clio. Elle aussi propose un diesel de 100 ch et un seul niveau de finition, un poil moins bien équipé que la Clio, ce qui ne l’empêche pas d’être plus chère. Mais surtout, elle va bientôt disparaître, puisque sa remplaçante arrive au printemps mais sans diesel !

Voitures diesel : quels petit* SUV choisir ?

Citroën C3 Aicross BlueHDi 110 Plus : 27 550 €

  • Moteur : 4 cyl. en ligne diesel, 1499 cm3
  • Puissance : 110 ch à 3750 tr/mn
  • Couple : 250 Nm à 1750 tr/mn
  • Boîte : manuelle, 6 rapports
  • L/l/h/emp. : 4,16/1,76/1,64/2,61 m
  • 0 à 100 km/h : 11,2 s
  • V. max. : 174 km/h
  • Conso moy. : 5,3 l/100 km
  • Rejets CO2 : 127 g/km
  • Malus : 240 €

Citroën, c’est le confort, y compris chez les petit* SUV, où le C3 Aircross offre le plus de moelleux.

Comme chez les citadines, il n’y a plus beaucoup de représentants chez les petit* SUV en diesel. Outre le C3 Aircross qui disparaîtra fin 2024, citons l’Audi Q2, dont l’actuelle génération (lancée en 2016) est en fin de vie et ne sera pas remplacée, mais encore l’Opel Crossland, lui aussi en fin de vie, ou le Dacia Duster, qui va être renouvelé incessamment.
Le DS 3 et le Volkswagen T-Roc, restylés récemment, semblent être les plus à même de durer. Le C3 Aircross est disponible avec un diesel de 110 ch associé à une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports et proposé avec les finitions You et Plus.
Le point fort de ce C3 Aircross est son niveau de confort de suspension, moelleux à souhait, même si la contrepartie vient de l’absence de dynamisme. De toute façon, les performances sont quelconques : 33,4 s au 1000 m d.a.
Ce petit SUV brille en revanche par sa frugalité : il consomme 5,1 l/100 km en moyenne et 5,3 l/100 km sur autoroute selon nos mesures. À titre de comparaison, le plus sobre du genre en essence est le Suzuki Vitara Dualjet Hybrid de 115 ch, qui réclame 6,2 l/100 km en moyenne et 6,4 l/100 km sur autoroute…
Comme ils disent au Japon : yapafoto! Parmi ses atouts, citons également la banquette arrière coulissante (de série sur la finition Plus mais pas sur l’entrée de gamme You), ce qui devient là encore une rareté.
Plateforme ancienne oblige, ce C3 Aircross fait l’impasse sur pas mal d’équipements modernes, notamment en aides à la conduite, mais compense par un prix raisonnable sur le segment avec 27 550 €.

Et aussi : Audi Q2 35 TDI 150 Advanced Quattro S-tronic 7 (44 550 €)

Rien à voir avec le C3 Aircross : beaucoup plus dynamique en châssis comme en performances, bien mieux présenté mais également nettement plus cher, ce Q2 se paie le luxe de laisser le choix entre deux diesels de 110 ou 150 ch et 2 ou 4 roues motrices. Mais lui aussi est en fin de vie et ne sera pas remplacé.

Voitures diesel : quelles berlines compactes choisir ?

Audi A3 Sportback 35 TDI 150 S-tronic 7 39 110 €

  • Moteur : 4 cyl. en ligne diesel, 1968 cm3
  • Puissance : 150 ch à 4200 tr/mn
  • Couple : 360 Nm à 1700 tr/mn
  • Boîte : double embrayage, 7 rapports
  • L/l/h/emp. : 4,35/1,82/1,45/2,64 m
  • 0 à 100 km/h : 8,9 s
  • V. max. : 210 km/h
  • Conso moy. : 5 l/100 km
  • Rejets CO2 : 122 à 131 g/km
  • Malus : 150 à 330 €

4,5 l/100 km sur autoroute, c’est possible. Les françaises consomment plus et offrent moins d’agrément !

Il y a nettement plus de monde dans cette catégorie que chez les petites. Nous dénombrons 15 compactes diesel actuellement commercialisées, et encore, sans compter celles qui, comme la BMW Série 1, disposent de plusieurs blocs diesel.
Sur ce segment, la Volkswagen Golf est incontournable (le restylage de la 8e génération vient d’avoir lieu et comporte des blocs TDI), mais nous choisissons l’Audi A3 Sportback (qui sera restylée également en mars 2024) pour sa sobriété remarquable : 5 l de moyenne et seulement 4,5 l/100 km sur autoroute selon nos mesures !
À titre de comparaison, une Toyota Corolla hybride 140 ch affiche 6,7 l sur autoroute, et c’est l’une des plus sobres de sa catégorie en essence… Évidemment, cette A3 Sportback est une Audi, donc c’est cher, d’autant plus que cette motorisation impose la boîte double embrayage S-tronic.
Mais en contrepartie, vous avez une belle qualité de présentation, une douceur d’utilisation et des performances tout à fait correctes. En revanche, attention à l’équipement de série et aux options : même sur cet engin à presque 40 000 € de base, l’accès et démarrage mainslibres est en option.
Question d’habitude avec les anneaux… L’actuel modèle peut paraître un peu daté en agencement de planche de bord par rapport à une Classe A, voire par rapport à la Golf restylée, mais c’est sûrement le moment, juste avant restylage, de la payer moins cher. Dans deux mois, elle aussi aura évolué à l’intérieur, tout comme son tarif sans doute.

Et aussi… BMW Série 1 118d 150 ch (36 500 €)

Nous aurions pu préconiser une Citroën C4 à 33 500 €. Mais elle impose la boîte auto et une puissance de 130 ch et n’est pas si bon marché. La Série 1 propose trois motorisations diesel de 116 à 190 ch, boîte manuelle ou automatique, traction ou 4 roues motrices et une finition nettement supérieure. Mais tout ceci a bien sûr un prix…

Voitures diesel : quels monospaces compacts et ludospaces choisir ?

Mercedes Classe B 200 D 150 ch Progressive Line 8G-DCT : 42 200 €

  • Moteur : 4 cyl. en ligne diesel, 1950 cm3
  • Puissance : 150 ch à 3400 tr/mn
  • Couple : 320 Nm à 1400 tr/mn
  • Boîte : double embrayage, 8 rapports
  • L/l/h/emp. : 4,42/1,80/1,57/2,73 m
  • 0 à 100 km/h : 8,8 s
  • V. max. : 207 km/h
  • Conso moy. : 5,6 l/100 km
  • Rejets CO2 : 133 g/km
  • Malus : 400 €

Des monospaces compacts, autrefois rois en Europe, il ne reste qu’un Volkswagen, un BMW et ce Mercedes.

Tombés en désuétude depuis l’avènement des SUV, les monospaces représentent aujourd’hui moins de 1% du marché. BMW et Mercedes y croient pourtant encore, puisque le Série 2 Active Tourer a été restylée en 2022 et le Classe B l’année suivante. Ils sont donc encore là pour quelques années.
Nous aurions pu également vous parler du Touran de Volkswagen, d’autant qu’il est disponible en 7 places (contrairement aux monospaces BMW et Mercedes), mais il est en fin de vie, coûte cher (44 600 € au moins en diesel) et consomme nettement plus que nos deux premium (6,7 l/100 km sur autoroute).
Car ces derniers, contre toute attente, sont de vrais chameaux sur autoroute : 5 l/100 km pour l’Active Tourer 218d et 4,8 l/100 km pour le Classe B 200d. Avec son réservoir pourtant pas bien grand (42 l), ce B 200 d dépasse ainsi les 800 km d’autonomie. De quoi faire rêver n’importe quelle électrique…
C’est donc ce dernier que nous vous conseillons, avec cette motorisation de préférence car il existe également avec un bloc diesel de 116 ch qui risque de se montrer insuffisant. Attention quand même, ce Classe B s’occupe surtout d’être flatteur et confortable, moins d’être un monospace.
Il faut même piocher dans les options pour obtenir une simple banquette arrière coulissante en 2/3-1/3, et les sièges individuels ne sont pas au programme. Et si c’est l’espace qui compte le plus pour vous, le BMW fait mieux, aussi bien pour les bagages que pour les passagers. Sans parler du Touran, encore nettement plus habitable.

Et aussi : Renault Kangoo 1.5 dCi 95 Equilibre (27 600 €)

Si vous avez besoin d’espace mais un budget plus serré, le Kangoo offre un volume intérieur gigantesque (jusqu’à 2,5 m3) pour moins cher. Il laisse le choix entre deux diesels (95 ou 115 ch), avec ou sans boîte auto, et le Grand Kangoo (un Kangoo allongé) propose encore plus d’espace intérieur et 7 places.

Voitures diesel : quels SUV compacts choisir ?

Kia sportage 1.6 CRDI 136 MHEV DCT7 Motion : 36 940 €

  • Moteur : 4 cyl. en ligne diesel, 1598 cm3
  • Puissance : 136 ch à 4000 tr/mn
  • Couple : 320 Nm à 2000 tr/mn
  • Boîte : double embrayage, 7 rapports
  • L/l/h/emp. : 4,52/1,87/1,65/2,68 m
  • 0 à 100 km/h : 10,6 s
  • V. max. : 175 km/h
  • Conso moy. : 6,5 l/100 km
  • Rejets CO2 : 132 g/km
  • Malus : 360 €

Dans la catégorie la plus disputée, le Kia Sportage est l’un desplus intéressants, et pas seulement pour son prix.

C’est dans cette catégorie qu’il reste le plus de modèles possédant au moins une version diesel : nous en comptons 21 ! Les prix, les puissances et les niveaux d’équipement font le grand écart parmi cette profusion, mais sur un segment où les 40 000 € sont le plus souvent dépassés, nous choisissons le Kia Sportage, très bien présenté, spacieux et qui se paie le luxe de demeurer sous les 37 000 €, boîte double embrayage et design original compris.
D’accord, il n’est ni le plus performant ni le plus sobre, mais c’est l’un des plus confortables (derrière le C5 Aircross évidemment), et il est le seul à faire valoir une garantie de sept ans.
Son cousin Tucson est un peu plus cher (38 050 €) et un brin moins flatteur en qualité de présentation, et sa garantie ne dure que cinq ans mais avec kilométrage illimité (150 000 km chez Kia) : appréciable pour les gros rouleurs. Le Sportage a été mesuré à 6,5 l/100 km en moyenne (même chiffre sur autoroute), ce qui lui permet une autonomie théorique de plus de 800 km.
Cerise sur le gâteau, ce Sportage diesel laisse le choix entre 2 ou 4 roues motrices mais impose pour la transmission intégrale de passer à la finition intermédiaire Active, ce qui fait monter le ticket d’entrée à 41 340 €.
Ça reste moins cher que l’actuel Volkswagen Tiguan TDI 150 ch d’entrée de gamme en 2 roues motrices (42 600 €), sans doute négociable car en fin de vie. À noter que toute la clique Stellantis (C5 Aircross, 3008, Tonale, Grandland), qui utilise le 1,5 l diesel de 130 ch associé à la boîte EAT8, démarre au-dessus de 40 000 €.

Et aussi : BMW X1 sDrive 18d 150 ch (45 300 €)

Parmi les 21 modèles de la catégorie, c’est le X1 le plus sobre, et de loin : il demande 5,5 l/100 km en moyenne et 5,1 l/100 km sur autoroute. Pas plus qu’une C3 Aircross BlueHDi de 110 ch : cherchez l’erreur. Et le X1 23d de 211 ch avec 4 roues motrices ne dépasse pas 5,2 l/100 km sur autoroute : bravo !

Voitures diesel : quelles familiales choisir ?

Skoda Octavia 2.0 TDI 116 Business : 34 570 €

  • Moteur : 4 cyl. en ligne diesel, 1968 cm3
  • Puissance : 116 ch à 4000 tr/mn
  • Couple : 300 Nm à 1600 tr/mn
  • Boîte : manuelle, 6 rapports
  • L/l/h/emp. : 4,69/1,83/1,47/2,69 m
  • 0 à 100 km/h : 11,2 s
  • V. max. : 200 km/h
  • Conso moy. : 4,6 l/100 km
  • Rejets CO2 : 108 g/km
  • Malus : 0 €

Nous avions été épatés par cette Octavia qui se contente de 4,2l/100km sur autoroute: le chameau des familles !

Dans cette catégorie où il est possible d’associer diesel et plaisir (voir “Et aussi”), notre premier choix est au contraire plutôt rationnel avec l’Octavia et son bloc diesel de 116 ch. Son gros point fort vient des consommations : nous avons mesuré 4,6 l/100 km en moyenne et même 4,2 l/100 km sur autoroute. Un vrai chameau !
De quoi dépasser les 1 000 km d’autonomie sur autoroute. En plus, bien que les 116 ch puissent paraître faibles vu le gabarit, ce bloc est un 4 cylindres 2 l (et non pas le 1,6 l de même puissance utilisé auparavant) délivrant un couple généreux de 300 Nm, ce qui autorise des reprises tout à fait suffisantes.
Cette Octavia se montre d’ailleurs bien plus agréable au couple que dans les tours où la sonorité diesel se fait un peu trop entendre. L’insonorisation et le confort vibratoire sont par ailleurs soignés.
En outre, cette Skoda est bien présentée, quoiqu’un brin austère, très spacieuse pour les passagers comme pour les bagages et confortable, surtout avec les roues de 16 pouces de série, et pas trop chère.
Nous vous la conseillons en finition Business, accessible aux particuliers et légèrement mieux équipée que le niveau Ambition. Si le coffre de 635 dm3, pourtant très généreux, ne vous suffit pas, vous pouvez opter pour la version break, appelée Combi, qui fait gonfler la note de 1 100 €.
En revanche, Skoda ne propose pas d’associer cette motorisation avec la boîte DSG ni avec la finition supérieure Style, qui aurait permis d’enrichir encore un peu l’équipement.

Et aussi : BMW 340d xDrive Touring (76 650 €)

Cette Série 3 340d est beaucoup moins rationnelle que l’Octavia : elle utilise un diesel 6 cylindres en ligne de 340 ch qui propulse la voiture de 0 à 100 km/h en moins de 5 s. Les consommations restent maîtrisées avec 7,1 l/100 km en moyenne. Elle existe aussi en coupé ou cabriolet, s’appelant alors 440d.

Voitures diesel : quels SUV familiaux choisir ?

Mercedes GLC d e 333 ch 4Matic Avantgarde Line : 74 800 €

  • Moteur : 4 cyl. en ligne diesel, 1993 cm3 + 1 moteur électrique
  • Puissance cumulée : 333 ch
  • Couple cumulé : 750 Nm
  • Boîte : automatique, 9 rapports
  • L/l/h/emp. : 4,77/1,89/1,61/2,88 m
  • 0 à 100 km/h : 6,6 s
  • V. max. : 219 km/h
  • Conso moy. batterie vide : 7 l/100 km
  • Rejets CO2 : 10 g/km
  • Malus : 0 €

Sur ce segment, nous ne vous montrons pas le plus vertueux mais une exception: un diesel à vignette Crit’Air1!

Cette catégorie balaie assez large puisqu’elle passe en puissance des 130 ch (sur le DS 7 BlueHDi) aux 340 ch d’un BMW X3 40d. Certains modèles sont proposés en 7 places, comme le Skoda Kodiaq, mais nous choisissons ce GLC 300 d e car c’est le seul qui soit à la fois diesel et hybride rechargeable.
Une combinaison également offerte sur la Classe C, la Classe E et le GLE avec chaque fois une grosse batterie qui permet de parcourir pas loin de 100 km en mode tout électrique (87 km pour le GLC).
Conséquence : ce GLC 300 d e a droit à une vignette Crit’Air 1, ce qui lui permettra de rester tranquille plus longtemps que les autres, même après 2028 et même dans les agglomérations les plus restrictives. De quoi envisager peut-être une revente plus facile.
Revers de la médaille : ce SUV cumule le surpoids d’un hybride rechargeable et celui d’un diesel, ce qui lui fait dépasser les 2400 kg ! Pas vraiment dynamique en châssis, il offre malgré tout des accélérations très correctes grâce à un couple cumulé de 750 Nm.
Mais ça se fera au prix d’une sonorité diesel un peu trop présente, surtout vu la prétention premium de l’engin. Autre revers : il coûte cher, additionnant le double surcoût d’un PHEV et d’un diesel, avec 74 800 € au minimum.
Et du fait de son poids, il ne fait pas de miracle sur autoroute avec 7,8 l/100 km batterie vide. Mais il a le bon goût d’échapper en 2024 à tous les malus, alors qu’il deviendra sans doute redevable du malus au poids en 2025. Et vu la masse, justement, ça risque de faire mal !

Et aussi : Mazda CX-60 3.3 e-Skyactiv D 200 ch Prime Line (53 150 €)

Ce SUV a été lancé fin 2022 avec, à la surprise générale, un tout nouveau 6 cylindres en ligne diesel qui brille par son agrément et sa frugalité : 6,2 l/100 km en moyenne et 5,8 sur autoroute ! Si le malus lié au CO2 est d’ailleurs très raisonnable (260 €), il reste le malus au poids (au moins 3 840 € en 2024).

Voitures diesel : quelles routières ou grandes routières, berlines ou SUV choisir ?

Mercedes Classe E 220 d Avantgarde Line 9G-Tronic : 67 900 €

  • Moteur : 4 cyl. en ligne diesel, 1993 cm3 avec micro-hybridation
  • Puissance : 197 ch + 23 ch électriques
  • Couple : 440 Nm + 205 Nm électriques
  • Boîte : auto, 9 rapports
  • L/l/h/emp. : 4,95/1,88/1,47/2,97 m
  • 0 à 100 km/h : 8,1 s
  • V. max. : 238 km/h
  • Conso moy. : 5,6 l/100 km
  • Rejets CO2 : 125 g/km
  • Malus : 210 €

La catégorie reine des gros rouleurs, avec un gros budget à l’achat mais pas forcément à l’usage…

Entre les 48 980 € d’une Skoda Superb TDI 150 Selection et les 133 950 € d’une Mercedes Classe S 450d AMG Line limousine de 367 ch, notre Classe E est plutôt raisonnable en tarif avec seulement 67 900 €.
Cette nouvelle génération (la 6e ) arrivée fin 2023 est déjà passée par nos mesures dans sa version 220 d et nous a bluffés : elle se contente de 5,6 l/100 km en moyenne et de 5 l/100 km tout ronds sur autoroute. Pareil qu’une Clio dCi 100 !
Mais pas avec les mêmes prestations : elle accélère beaucoup plus fort, est beaucoup plus confortable et luxueuse et largement mieux équipée, bien que cette Classe E doive recourir à de nombreuses options pour être dotée comme une berline de luxe.
De quoi facilement faire monter la note à plus de 80 000 €, surtout si vous la préférez en break, voire en All Terrain (77850 € de base), légèrement surélevée et pourvue d’une transmission intégrale. La Classe E 220 d emploie un 4 cylindres diesel de 2 l et 197 ch associé à une micro­hybridation de 23 ch.
À bord, c’est calme, pour les passagers comme pour le conducteur, qui ne devra pas se laisser distraire par la multitude d’écrans devant lui. Même le passager avant peut en avoir un (en option évidemment, pour 1 850 €), comme dans l’EQS.
La Classe E peut aussi recourir à un 6 cylindres diesel associé à une micro­hybridation, mais ce ne sera pas le même tarif (89 650 € de base), et les consommations seront sans doute moins sages. Notre 220 d est en tout cas hom*ologuée à 125 g/km de CO2, ce qui correspond à 210 € : remarquable vu les prestations !

Et aussi : Land Rover Range Rover D350 SV LWB (224 600 €)

Un moment d’égarement : c’est Land Rover qui propose actuellement le diesel le plus cher du marché avec ce Range Rover, ici en empattement long et surtout en finition SV, qui met tout de série, des écrans multimédias arrière au cuir jusqu’au ciel de pavillon. Tout ça avec 6 cylindres diesel de 3 l et 350 ch…

Conclusion

Il reste du choix ! Moins dans les petites catégories, où les systèmes de dépollution liés à la norme Euro 6d sont chers et difficiles à amortir sur de petites voitures sans faire flamber les prix. Mais dès qu’on monte en gamme, ce coût est plus facile à diluer dans le tarif, et nos mesures démontrent avec de grosses voitures à l’appétit de chameau (5 l/100 km pour la Classe E 220 d !) que le diesel demeure de loin le meilleur choix pour les gros rouleurs, aussi bien en coût à l’usage qu’en émissions de CO2 !

Retrouvez notre sélection des meilleurs modèles de voiture diesel sur le marché 2024 en France dans l'Auto-Journal n°1152 du 08/02/2024.

Voitures à moteur diesel : par catégorie, quels modèles choisir en 2024 ? - Auto Journal (2024)

References

Top Articles
Latest Posts
Article information

Author: Chrissy Homenick

Last Updated:

Views: 5903

Rating: 4.3 / 5 (74 voted)

Reviews: 81% of readers found this page helpful

Author information

Name: Chrissy Homenick

Birthday: 2001-10-22

Address: 611 Kuhn Oval, Feltonbury, NY 02783-3818

Phone: +96619177651654

Job: Mining Representative

Hobby: amateur radio, Sculling, Knife making, Gardening, Watching movies, Gunsmithing, Video gaming

Introduction: My name is Chrissy Homenick, I am a tender, funny, determined, tender, glorious, fancy, enthusiastic person who loves writing and wants to share my knowledge and understanding with you.